+ 23 % de déplacés et réfugiés dans le monde en un an

Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés estime à 108,4 millions le nombre de déplacés et de réfugiés dans le monde à la fin de l’année 2022. C’est un record absolu qui n’avait jamais été atteint jusqu’alors. Cela représente une hausse de 23 % par rapport à la fin 2021. Cette progression devrait se poursuivre au regard de l’enlisement de la guerre en Ukraine et du conflit au Soudan. La crise politique en Tunisie entraîne elle aussi de nombreux départs, majoritairement vers l’Europe. Parmi ces personnes déplacées on compte huit millions d’Ukrainiens. Les Syriens représentent près d’un réfugié sur cinq dans le monde, avec 6,5 millions de personnes accueillies dans 131 pays. La Syrie est le premier pays d’exil au monde, devant l’Ukraine, l’Afghanistan et le Venezuela. Les trois quarts des déplacés et des réfugiés sont accueillis dans des pays pauvres, les pays riches se barricadant pour les empêcher d’entrer. Ainsi en France, l’an dernier, le pourcentage de demandeurs d’asile par rapport à la population totale était de 0,20 %. On est très loin du fameux « grand remplacement » cher à l’extrême droite.

Partager cet article