Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

49.3 : coucou, le revoilà !

La Première ministre, Élisabeth Borne, a engagé, la responsabilité de son gouvernement sur le budget 2024, cette fois sur la partie « recettes », en invoquant l’article 49.3 qui permet son adoption sans débat. C’est la 21e fois qu’elle utilise cette tactique depuis son arrivée à Matignon. Aussitôt, là aussi comme d’habitude, la présidente du groupe La France insoumise a annoncé dans la foulée le dépôt d’une motion de censure qui n’a aucune chance d’être adoptée. Cela devient un peu lassant. Pour se justifier, Borne a dramatisé en affirmant que sans l’adoption du budget ce sont tout à la fois les services publics, la sécurité, la justice, l’armée et la transition écologique qui seraient menacés. Encore une fois le 49.3 aurait sauvé la nation et la République. Défense de rire…