Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Afghanistan : les talibans brûlent des instruments de musique

Dès leur prise de pouvoir, en août 2021, les talibans avaient interdit de jouer de la musique en public. Mais cette interdiction ne touchait pas la sphère privée, notamment les fêtes familiales. Ce n’est plus le cas. À Herat, dans l’ouest du pays, les responsables locaux du ministère pour la Promotion de la vertu et la Prévention du vice, en fait la police des mœurs, ont organisé un bûcher d’instruments et de matériel de musique confisqués dans les salles de mariage de la ville. On a ainsi pu voir partir en fumée une guitare, un clavier, deux autres instruments à cordes, un tambour, des enceintes et des hauts parleurs. Raison invoquée : « La promotion de la musique entraîne une corruption morale et le fait de jouer de la musique égare les jeunes. » La seule musique qui trouve grâce aux oreilles des talibans est sans doute celle produite par les rafales de leurs kalachnikovs.