Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Afrique du Sud : les mineurs défendent leurs droits

Cinq cents mineurs sud-africains occupent la mine d’or Gold One, proche de Johannesburg, depuis deux jours en raison d’un conflit entre deux syndicats. D’un côté le syndicat officiel NUM reconnu par les patrons de la mine, de l’autre le syndicat AMCU qui demande à être reconnu. Selon un responsable de l’AMCU, l’écrasante majorité des mineurs s’est prononcée pour cette reconnaissance. En effet, le syndicat NUM a été créé en 1982 par le président actuel de l’Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa, qui défend aujourd’hui le patronat et utilise le syndicat NUM comme courroie de transmission en essayant d’écarter ceux qui veulent défendre les mineurs. L’arrivée au pouvoir de politiciens noirs n’a pas fait disparaître l’inégalité sociale et a essentiellement profité à une minorité de nouveaux riches, tandis que les capitalistes blancs conservent richesses et privilèges. La suppression de l’apartheid n’a pas mis fin à l’exploitation très dure que subissent les mineurs et l’ensemble des travailleurs sud-africains, qui ont toutes les raisons de continuer à se battre.