Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Aide médicale de l’État : on en remet une couche

Après le rejet de la proposition des parlementaires du groupe Les Républicains de supprimer l’Aide médicale de l’État (AME) (la couverture santé des personnes en situation irrégulière), Élisabeth Borne avait annoncé la création d’une mission confiée au républicain Patrick Stefanini et à l’ancien ministre socialiste Claude Evin et chargée de déterminer si « des adaptations » de l’AME sont nécessaires. Ils viennent de répondre par l’affirmative en remettant leur rapport. Un de plus. Car depuis sa création en juillet 1999 l’AME a déjà fait l’objet de modifications en 2002, 2005, 2007, 2008, 2011, 2012 et 2019. D’où le surnom ironique que lui ont donné les ONG du secteur « de milliard le plus scruté de la dépense publique ». En effet si ce milliard d’euros représente moins de 0,5 % du budget de l’Assurance maladie, il est régulièrement attaqué et remis en cause par la droite, notamment dans le cadre de ses campagnes anti-migrants. Et il n’y a aucune raison que cela s’arrête.