Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Allemagne : « travail obligatoire » pour certains migrants

Dans plusieurs régions d’Allemagne, les demandeurs d’asile sont désormais contraints d’effectuer des travaux dans leur centre d’accueil pour ne pas perdre une partie de leurs aides sociales. Ils taillent des haies, balayent les rues et nettoient les vitres. Dans le Land de Thuringe, à l’est de l’Allemagne, tous les résidents adultes en bonne santé du centre d’accueil pour demandeurs d’asile de Saale-Orla sont tenus de travailler jusqu’à quatre heures par jour, payés… 80 centimes de l’heure. Ceux qui refusent voient leurs prestations sociales réduites – jusqu’à 180 euros par mois en moins. Il faut cependant rappeler que, dans le même temps, la plupart des migrants se voient refuser un permis de travail qui leur permettrait de trouver un emploi stable. Cette campagne sur « le travail obligatoire des migrants » donne une idée erronée et raciste des réfugiés qui seraient « réfractaires au travail ». Pas étonnant qu’elle ait été lancée par la droite chrétienne-démocrate et applaudie par l’extrême droite.