Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Annecy : Darmanin rejoint le concert des vociférations anti-migrants

L’attaque aux couteau qui a fait six blessés, dont quatre très jeunes enfants, a suscité une émotion plus que légitime dans une bonne partie de la population. Mais le fait que l’agresseur soit un réfugié syrien a aussitôt déchainé un flot de déclarations, à droite et à l’extrême droite, contre l’immigration en général, et les migrants en particulier. Pour ne pas être en reste le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a apporté sa contribution à ce chœur nauséabond. Interrogé sur TF1 sur le possible lien entre le refus du droit d’asile qui avait été signifié à ce réfugié quelques jours auparavant et le passage à l’acte, Darmanin a parlé « d’une coïncidence troublante ». En résumé être syrien, réfugié et débouté du droit d’asile conduit à des actions criminelles. Conclusion qui ne saurait tarder : il faut éloigner le plus vite possible du territoire national ceux, et ils sont de plus en plus nombreux, auxquels on refuse le droit d’asile ou qui sont sans papier.