Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Annecy : la macronie et l’extrême droite championnes de la récupération raciste et xénophobe

Jeudi 8 juin, une terrible attaque au couteau a eu lieu dans le parc d’Annecy, faisant six blessés graves dont quatre enfants. Nous adressons notre solidarité et nos vœux de rétablissement aux victimes.

L’assaillant s’avère être un réfugié syrien. Utilisant ce fait, les responsables politiques et les éditorialistes, des macronistes aux zemmouristes en passant par LR et le RN, ont fait le tour des plateaux télés pour manipuler à leur compte l’émotion vive et légitime que suscite l’attaque, déversant un flot de déclarations plus racistes et réactionnaires les unes que les autres.

Du côté de l’État, la macronie joue la carte de l’unité nationale appelant à l’unité (derrière elle) face à l’événement tragique. C’est le sens de la déclaration d’Aurore Bergé, quelques heures à peine après l’attaque, qui profite de l’événement pour écarter le débat autour de la réforme des retraites et appelle à « l’humanisme ». Mais où est l’humanisme pour ceux qu’on fait travailler deux ans de plus et qui pour beaucoup verront le tombeau avant la retraite ?
Le gouvernement, depuis des semaines, tente de clore la séquence retraite en centrant les débats autour de l’insécurité et de l’immigration notamment avec la loi Darmanin sur l’immigration.

Du côté de LR, ce qui impressionne, plus que la violence des propos qui sont identiques à ceux de l’extrême droite, c’est la vitesse de la récupération politique. « L’immigration massive incontrôlée tue. Plutôt que de nous lamenter à chaque nouveau crime, mettons enfin un coup d’arrêt à l’immigration de masse ! » a déclaré Olivier Marleix, député Les Républicains. Deux heures après le drame : les charognards volent vite !

L’extrême droite comme à son habitude obtient le trophée de la récupération abjecte, avec un défilé de déclarations plus racistes et sécuritaires les unes que les autres, exigeant toujours plus de fermeture des frontières, plus de pouvoir policier, la remise en cause du droit d’asile, avec en vue les élections européennes de 2024. Certains responsables pressés de faire leur beurre sur ce drame ont dénoncé comme à leur habitude l’islamisation de la société… avant de se rendre compte que l’assaillant était chrétien. Bizarrement, ils n’ont pas crié à la menace du fanatisme chrétien.
Zemmour a déclaré : « Je vous le demande : ne vous laissez pas intimider dans les jours qui viendront. Vous avez le droit de refuser ces francocides. » Un appel direct à l’action de rue qui sera suivi par l’action de plusieurs groupuscules fascistes (le GUD Paris, Nemesis, le syndicat des fleuristes…) qui ont appelé à un rassemblement le soir même.

Un rassemblement où les habitants de la ville sous le choc ont pu voir défiler des dizaines de fascistes arborant des croix celtiques et scandant « la France est aux Français », « dehors terroristes, dehors immigrés », « Europe, jeunesse, révolution ».

En 2022, 948 homicides ont eu lieu en France, un chiffre évidemment terrible et qui prouve que ce qu’il s’est passé hier relève du quotidien d’une société qui n’a pas les moyens de résoudre ces problèmes. Il y a quelques semaines, une infirmière a été mortellement poignardée dans un hôpital par un individu souffrant de troubles psychiatriques, mettant en lumière la dégradation des soins et de l’accueil des personnes à la santé mentale dégradée en raison des baisses de budget de l’hôpital public.

Avec l’attaque d’hier, nous voyons les mêmes schémas se répéter que lors du meurtre de Lola avec une campagne active anti-immigration permettant à l’extrême droite d’avancer son projet raciste et au gouvernement de faire diversion sur la question sociale.

Face à cette déferlante médiatique et politique anti-immigrés, xénophobe et sécuritaire, nous réaffirmons nos positions internationalistes et exigeons l’ouverture des frontières, dont la fermeture chaque année fait des milliers de morts dans la Méditerranée, les Alpes et la Manche. Nous dénonçons la tentative du gouvernement de tourner la page des retraites en s’appuyant sur une campagne raciste et sécuritaire, et soutenons les initiatives qui existeront pour riposter à l’extrême droite qui tente de reprendre les rues.


Communiqué du NPA du 9 juin 2023