Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Anticor privée de son agrément

Le gouvernement n’a pas renouvelé l’agrément qui permettait à l’association anti-corruption Anticor de se constituer partie civile lors de procès qui comportent un volet de corruption ou de conflit d’intérêts. « C’est une décision politique », a dénoncé Élise Van Beneden, présidente du bureau de l’ONG, sur France 24. « Si aujourd’hui on n’a pas d’agrément, ce n’est pas parce qu’on ne respecte pas les critères pour être agréé, c’est parce qu’on dérange un gouvernement qui, depuis quelques années, accumule les dossiers politico-financiers. » Dans un passé récent, Anticor s’était par exemple attaquée au ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, à Mathieu Gallet (condamné pour des faits lorsqu’il était président de l’Institut national de l’audiovisuel) mais aussi à Alexis Kohler, l’actuel secrétaire général de l’Élysée. De quoi énerver le gouvernement qui n’a donné aucune raison à ce refus d’agrément. Conclusion de l’avocat de l’ONG, Maître Vincent Brengarth : « C’est un cadeau de Noël pour les corrupteurs. » Merci pour eux…