Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Arrêt du projet de loi immigration : un camouflet pour Darmanin qui ne change rien

C’est un mini coup de théâtre qui a stoppé le débat sur le projet de loi immigration qui devait commencer lundi en séance publique à l’Assemblée nationale. Et un camouflet pour le ministre de l’Intérieur qui le portait à bout de bras. Par 270 voix pour et 265 contre, les députés ont voté en faveur de la motion de rejet préalable déposée par les écologistes. Conséquence directe : les débats qui devaient se dérouler pendant 15 jours n’auront pas lieu. Si cela contrarie les projets de Darmanin, cela ne change pas grand-chose sur le fond car cela ne fait que retarder un peu l’échéance. De plus, les Républicains et des parlementaires du Rassemblement national qui ont voté pour la motion sont partisans d’une législation encore plus dure et plus inhumaine que celle proposée dans le projet. On n’a donc rien à attendre de cette opposition parlementaire qui, le temps d’un vote, a fait alliance avec la gauche réformiste qui, lorsqu’elle était aux manettes, a produit aussi ses propres textes en la matière. Pour sortir de ce fourbi, une seule solution : régulariser tous les sans-papiers et ouvrir les frontières.