Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Bataille de chiffonniers dans la grande distribution

Parmi les arguments déployés pour tenter de convaincre de nouveaux clients, les distributeurs recourent à des publicités comparatives aux méthodologies variables (comparaison locale ou nationale, sur tout ou partie de l’assortiment…), et souvent contestables, leur permettant d’affirmer qu’ils sont moins chers que la concurrence. E.Leclerc est passé maître dans cet exercice et il vient de subir les attaques d’un de ses rivaux, Lidl. Dans une publicité sur les réseaux sociaux, le discounter allemand s’est attaqué frontalement à son rival l’accusant de « comparer l’incomparable » pour se présenter comme l’enseigne la moins chère. Lidl a pointé une comparaison entre ses céréales et celles de la gamme premier prix de son concurrent. Moins chères, les céréales d’E.Leclerc contiendraient, dixit Lidl, « 49 % de blé et 40 % de cacao en moins » que ses propres céréales. On ne se prononcera pas là-dessus. Mais il est bien connu que les grandes surfaces bidonnent leurs pubs pour attirer le chaland et lui faire les poches. Dans cette histoire, Lidl, quoi qu’il en dise, ne défend pas plus les consommateurs que les autres.