Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Bavarder ou mobiliser pour la lutte ?

Macron a réuni les chefs des partis politiques pour des discussions sur la situation internationale, les institutions et la « cohésion de la nation » après les émeutes du début de l’été. Pour les écologistes « rien de nouveau sous le soleil », pour La France insoumise « l’impression de vivre douze heures sur la planète Mars » et pour le Parti socialiste « on est loin du grand soir ». Fabien Roussel, le leader du PCF, lui, était plutôt satisfait et confiait « je ne peux pas dire maintenant que ça n’a servi à rien… On s’est parlé, et se parler c’est déjà une bonne chose ». Et tous ces politiciens ont accepté de remettre le couvert à la prochaine occasion. La gauche de gouvernement adore discutailler avec Macron ou au Parlement. Pourtant, seules nos mobilisations pourront changer notre sort.