Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Bayrou acquitté… au bénéfice du doute

Un qui s’en tire plutôt bien de ses démêlées judiciaires est François Bayrou, ex-ministre de la Justice et président du Mouvement démocrate (Modem). Pendant des années, des responsables de son parti avaient détourné l’argent du Parlement européen, supposé rémunéré des assistants parlementaires à Bruxelles, pour salarier des permanents qui travaillaient à Paris. Dans ce dossier, huit autres prévenus, parmi lesquels figuraient cinq ex-euro-députés, ont en revanche été condamnés à des peines allant de 10 à 18 mois de prison avec sursis, des amendes de 10 000 à 50 000 euros et à deux ans d’inéligibilité avec sursis. Quant aux deux formations centristes qu’anime Bayrou, l’Union pour la démocratie française (l’UDF) et le Modem, elles devront respectivement payer 150 000 euros d’amende, dont 100 000 euros ferme, et 350 000 euros, dont 300 000 ferme. Mais Bayrou a juré, la main sur le cœur, que personne ne l’avait jamais informé de ces magouilles. Et les juges ont fait semblant de le croire.