Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Béziers : deux plaintes déposées contre Robert Ménard

Le maire d’extrême droite Robert Ménard, proche de Marine Le Pen et d’Éric Zemmour, fait l’objet de deux plaintes pour avoir refusé de marier un homme de nationalité algérienne en situation irrégulière. Il avait, dans un premier temps, tenté de s’opposer à cette union civile en invoquant « un mariage blanc » mais avait été contredit par le parquet qui avait donné son feu vert après avoir examiné les auditions séparées des deux époux réalisées par l’officier d’état civil de la municipalité. Qu’à cela ne tienne, Ménard était passé outre et l’homme avait été placé en rétention administrative. Les deux plaintes qui visent le maire émanent, d’une part du couple lui-même, d’autre part de SOS Racisme, le refus d’unir deux futurs époux étant contraire à l’article 12 de la Convention européenne des droits de l’Homme (CEDH), selon lequel il est « impossible d’interdire à une personne de se marier sous prétexte de sa religion, de sa couleur de peau ou de sa situation aux yeux de l’administration du pays dans lequel il vit ». En théorie, Ménard risque une peine de cinq ans d’emprisonnement, 75 000 euros d’amende et pourrait également être suspendu par le ministre de l’Intérieur. Mais il y a peu de chance que cela arrive, le racisme de Ménard étant dans l’air du temps et plutôt bien vu du côté de la place Beauvau et des sphères gouvernementales.