Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Biarritz : violences sexuelles à l’hôtel du Palais

L’hôtel du Palais, un des établissements de grand standing de la côte basque, est éclaboussé par un scandale sexuel qui a contraint son chef étoilé, Aurélien Largeau, à quitter l’établissement en catastrophe à la veille de Noël. En sa présence, dans les cuisines, un jeune commis avait subi un bizutage en règle. Il avait été attaché nu sur une chaise avec une pomme dans la bouche et une carotte dans les fesses. Des photos et des vidéos avaient ensuite été partagées sur les réseaux sociaux. Le groupe hôtelier Hyatt, qui exploite l’établissement, il a aussitôt fait supprimer les vidées et photos compromettantes en intimant l’ordre au personnel de se taire et de ne pas répondre aux questions des journalistes. Cela n’a pas suffi. L’affaire est devenue publique et a conduit le parquet de Bayonne à ouvrir une enquête pour agression sexuelle et violence. Quant au commis victime de ce fait divers sordide il a dû quitter son poste. Sans doute briefé par Hyatt, il a tenté de minimiser les faits en parlant d’une simple « plaisanterie ». Doux euphémisme pour une agression sexuelle.