Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Birmanie : un rapport dénonce une « augmentation spectaculaire » des crimes de guerre

Crimes de guerre, crimes contre l’humanité. Le Mécanisme d’enquête indépendant des Nations unies pour le Myanmar (Birmanie), créé en 2018, a annoncé dans un rapport disposer de solides preuves d’une « augmentation spectaculaire » de ces crimes dans le pays, avec notamment des attaques généralisées et systématiques contre des civils, des témoignages sur des actes de torture commis en prison, des agressions sexuelles contre des hommes et des femmes dans les établissements pénitentiaires, des preuves de soldats birmans qui se sont emparés d’un village, ont embarqué les habitants, civils et combattants et les ont exécutés. Le rapport souligne également un phénomène qui s’amplifie, en particulier ces derniers mois : celui des bombardements des populations civiles, des frappes menées contre des villages qui se soldent par la mort de nombreuses personnes, dont des enfants. De son côté l’Institut de recherche sur la paix d’Oslo avait estimé en juin dernier que plus de 6 000 civils avaient été tués en Birmanie dans les vingt mois qui ont suivi le coup d’État militaire du 1er février 2021.