Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Brésil : Google s’amuse avec l’esclavage

Le « simulateur d’esclavage », en portugais « simulador de escravidão », est un jeu vidéo qui permet d’acheter, vendre et même torturer des personnages noirs. Il a été retiré par Google de sa boutique d’applications après avoir suscité une levée de boucliers à travers tout le pays. Dans ce jeu, les joueurs étaient invités à « utiliser les esclaves pour s’enrichir ou faire en sorte d’éviter l’abolition de l’esclavage pour accumuler de l’argent ». Des bonus étaient même prévus « pour ceux qui torturent le plus ». Les consignes d’utilisation de l’application expliquaient que le jeu « avait été conçu uniquement à des fins de divertissement » et que ses créateurs « condamnaient tout type d’esclavage ». Cela va sans dire et encore mieux en le disant. Rappelons que le racisme est encore très présent dans cet État qui a été le dernier d’Amérique à abolir l’esclavage, en 1888 et que plus de 56 % de sa population est composée d’afro-descendants.