Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Canada : résoudre la crise du logement étudiant… en se prenant aux étrangers

Le ministre du Logement, des Infrastructures et des Collectivités du gouvernement Trudeau, Sean Fraser, est confronté à un problème qui n’est pas spécifiquement canadien : la crise du logement qui secoue le pays et touche durement les étudiants. Le ministre propose donc de plafonner le nombre d’étudiants étrangers. L’an dernier, ils étaient 807 000 à avoir obtenu un permis d’études au Canada. Daniel Jutras, le recteur de l’université de Montréal, a protesté contre cette proposition en écrivant au ministre : « Faire porter la responsabilité de cette crise sur les épaules des étudiants internationaux nous semble injuste et aller contre nos valeurs. » Plusieurs autres recteurs ont fait de même en estimant que la seule solution était de construire plus de logements étudiants. Une solution pleine de bon sens mais qui à l’inconvénient de coûter plus cher aux finances de l’État que l’expulsion du pays d’étudiants prétendument en surnombre.