Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Carlos Ghosn touchera-t-il le jackpot ?

Après son arrestation au Japon pour diverses malversations et sa fuite en 2018 dans son Liban natal, d’où il ne peut pas être extradé, Carlos Ghosn, l’ancien patron de Renault-Nissan, avait saisi les tribunaux pour obliger Renault à lui verser une « retraite chapeau » de 774 774 euros par an. Finalement la Cour de cassation a décidé que ce sera au tribunal de commerce de Nanterre, en région parisienne, de trancher. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un montant ahurissant comparé aux retraites des ex-salariés de Renault et aux salaires de ceux qui travaillent toujours dans l’entreprise. Mais les patrons, même voyous, estiment qu’ils ont droit à des retraites somptuaires. Et le plus souvent ils les touchent.