Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Chili : la chute annoncée de l’Unité populaire

Il y a cinquante ans, le 11 septembre 1973 au matin, les blindés prennent position dans les rues de la capitale du Chili, Santiago, et dans toutes les grandes villes. Le coup d’État militaire dirigé par le général Pinochet se déroule sans coup férir et les massacres commencent. Plusieurs milliers de morts, d’innombrables emprisonnés, généralement torturés, et des milliers d’exilés. Les partis de gauche et les syndicats sont interdits, les travailleurs, les paysans pauvres et les militants sont traqués. Le Chili s’enfonce dans la nuit d’une dictature sans pitié qui durera 17 ans.

 

 


 

 

Ce dossier sur le Chili contient les articles suivants :
– Chronologie rapide d’une course vers la catastrophe
– Les leçons du coup d’État du 11 septembre 1973
– Le rôle de l’extrême gauche, occasion manquée ou impasse stratégique ?
– Courte bibliographie