Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Cisjordanie occupée : plus de 4 600 Palestiniens arrêtés depuis le 7 octobre

Alors que les massacres se poursuivent à Gaza avec plus de 20 000 morts et de 52 000 blessés – majoritairement des femmes et des enfants – l’armée israélienne continue dans le même temps sa répression systématique en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. 4 605 Palestiniens ont été arrêtés et plus de 300 tués depuis le début de la guerre. Les autorités sionistes les présentent tous comme des « terroristes » et des « membres du Hamas » mais en fait nombre d’entre eux sont des militants de diverses organisations et des membres d’ONG qui apportent leur soutien à la population palestinienne et s’opposent à l’occupation. Parmi ces personnes arrêtées se trouve par exemple Munther Amira, qui préside le Conseil d’administration du Centre des jeunes du camp de réfugiés d’Aïda, près de Bethléem. Également placée sous les verrous l’équipe du Théâtre de la liberté, du camp de réfugiés de Jénine, un des hauts lieux de la culture palestinienne. Et la plupart des prisonniers sont en détention administrative, sans inculpation et pour une durée indéterminée. C’est ce qu’on appelle la « justice israélienne ».