Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

CNews continue ses sorties réactionnaires

La chaîne Cnews suscite une nouvelle polémique pour avoir assimilé l’interruption volontaire de grossesse (IVG) à une cause de mortalité, au même titre que le cancer ou le tabac, au cours d’une émission intitulée En quête d’esprit, un programme diffusé en partenariat avec La France catholique, hebdomadaire détenu, tout comme CNews, par le groupe du financier d’extrême droite Vincent Bolloré. L’émission, présentée par Aymeric Pourbaix, était liée au vote du Sénat cette semaine concernant l’inscription de l’IVG dans la Constitution. « En 2022, il y avait 234 300 avortements enregistrés en France. C’est aussi la première cause de mortalité dans le monde, selon l’institut Worldometer : 73 millions en 2022, soit 52 % des décès », avait déclaré Pourbaix, visuel à l’appui. Cette attaque, à peine masquée, contre l’IVG a soulevé une vague de protestations qui a contraint Laurence Ferrari, une des présentatrices vedettes de CNews, à présenter les excuses de la chaîne. Mais ce n’est que partie remise avant que CNews, connue par ses sorties racistes, sexistes, homophobes et anti-LGBT ne remette ça, quitte à ce que l’Arcom, le gendarme de l’audiovisuel et du numérique, lui fasse les gros yeux. Bolloré en a vu d’autres.