Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Combattre « l’instabilité » avec des bombes ?

Le 3 février, l’armée américaine a pris pour cible 13 sites militaires des rebelles houthis au nord du Yémen. Et cela, 24 heures après une série de frappes contre les forces iraniennes et les milices qu’elles soutiennent en Syrie et en Irak. Biden et les militaires américains prétendent sans rire que ces frappes visent à maintenir la stabilité dans la région face aux attaques de navires de commerce en mer Rouge. Plutôt que de paix, ils se préoccupent davantage de ne pas laisser leurs adversaires grignoter leur zone d’influence et perturber leurs affaires, quitte à rendre la mer Rouge… de sang.