Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Communiqué du 22 novembre. La préfecture tente d’interdire notre réunion « Israël assassin, impérialistes complices » : le NPA Grenoble-Isère attaque en référé l’arrêté !

Depuis la publication, lundi 20 novembre, d’un communiqué de presse du CRIF Grenoble-Dauphiné, le NPA Grenoble-Isère rencontre des pressions visant à faire annuler la réunion publique organisée ce jeudi soir et intitulée « Israël assassins, impérialistes complices ». Initialement prévue à la MJC des Eaux Claires, nous avons dû déplacer la réunion au 102 rue d’Alembert. Depuis, la préfecture de l’Isère a publié un arrêté interdisant la tenue de cette réunion. Le communiqué du CRIF estimant que notre réunion « incite manifestement, par l’emploi du mot « assassin », à la haine d’Israël », la préfecture considère « que des propos incitant à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard de la communauté juive sont susceptibles d’être prononcés ».

Ces accusations odieuses visent à disqualifier notre organisation qui lutte contre tous les racismes et les oppressions tout en visant à faire un amalgame indécent entre le fait d’être juif et celui de soutenir la politique d’extrême droite du gouvernement israélien. C’est pourquoi nous attaquons en référé l’arrêté d’interdiction de notre réunion, qui est un appel à stopper la guerre et dénonce les crimes de guerre et les actes de terrorisme que l’État d’Israël commet à Gaza et en Cisjordanie.

À l’opposé du gouvernement qui appelait dimanche 12 novembre à manifester aux côtés du RN et de l’extrême-droite, héritiers de Pétain et de la collaboration avec les nazis, nous refusons d’instrumentaliser la lutte contre l’antisémitisme à des fins de soutien aux massacres commis par l’armée israélienne. Le titre de notre réunion reprend un slogan chanté dans les manifestations qui, en France et dans le monde, réunissent des jeunes et des travailleurs de toutes religions et de toutes origines afin d’exiger la fin des massacres commis par l’armée israélienne. Notre lutte n’est pas dirigée contre les citoyens israéliens ou les personnes juives mais contre la politique de l’État Israélien et contre les grandes puissances qui soutiennent les massacres, à commencer par la France dont la présidente de l’Assemblée Nationale Mme Yaël Braun-Pivet déclarait le 10 octobre dans l’hémicycle « Je veux redire ici qu’Israël est un pays ami à qui je veux réaffirmer, au nom de la représentation nationale, notre totale solidarité et notre soutien inconditionnel ».

Le NPA condamne depuis le début les bombardements à Gaza, les massacres et la politique de colonisation de l’État d’Israël qui ont mené à la mort plus de 14 000 Palestiniens depuis le début de l’offensive israélienne. De nombreuses manifestations ont déjà eu lieu partout en France contre cette guerre et nous appelons à amplifier cette mobilisation.

Nous ne nous laisserons pas faire, ni mettre au pas ! Rien n’empêchera la solidarité avec le peuple palestinien de s’exprimer : halte au massacre perpétré par l’État d’Israël et son armée contre la population palestinienne de Gaza et l’ensemble du peuple palestinien !

Nous communiquerons le résultat du référé visant à la tenue de cette réunion à 19h30 au 102 rue d’Alembert ce jeudi 23 novembre.

Communiqué du NPA Grenole-Isère du 22 novembre 2023

 

 


 

 

Voir à ce sujet, notre précédent communiqué et nos prises de parole.