Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

COP 28 à Dubaï : une place privilégiée pour les banques et les industries polluantes

La 28e conférence des Nations unies sur le climat (COP 28) se tiendra du 30 novembre au 12 décembre à Dubaï, aux Émirats arabes unis. Elle sera présidée par le sultan Al Jaber, ministre émirati de l’Économie et président de la compagnie pétrogazière Adnoc. Lors d’une conférence de presse il a annoncé la couleur : il va inviter à cette conférence les plus grandes banques et les plus grandes compagnies pétrolières et gazières de la planète « dans des proportions encore jamais vues » pour apporter les milliards de dollars qui manquent « afin de réussir la transition énergétique mondiale ». Et de déclarer fièrement : « Les décideurs du secteur financier seront avec nous… les personnalités du secteur technologique seront avec nous… les dirigeants de tous les secteurs industriels importants de l’économie mondiale seront avec nous. » Et, de plus, une gigantesque foire commerciale sera organisée en marge de la conférence. Bref, les principaux pollueurs de la planète seront au rendez-vous… pour sauver le climat. Une farce…