Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Dans le monde impérialiste, méfie-toi de tes amis !

Avec les sanctions économiques pilotées par les USA (auxquelles n’ont pas adhéré un bon nombre de pays), c’est à une importante reconfiguration énergétique que l’Europe est soumise. Alors qu’avant la guerre en Ukraine, l’Europe importait de Russie plus de 40 % de son gaz, 27 % de son pétrole et 46 % de son charbon, c’est désormais la Norvège qui est le premier fournisseur de gaz de l’UE, tandis que les USA sont devenus premiers exportateurs mondiaux de GNL (gaz liquéfié).

« Chaud à la pompe » cet été en France (carburants frisant les deux euros le litre). Mais tête froide chez les majors pétrolières, d’Exxon-Mobil à TotalEnergies, qui ont augmenté leurs profits… Tandis que de leur côté les compagnies russes ont trouvé de nouveaux marchés en Asie, et des combines pour contourner les sanctions ! Le Monde du 6 août raconte des histoires de « vaisseaux fantômes » et d’un pays réputé ami des USA, l’Inde, qui achetait 2 % de son pétrole à la Russie avant la guerre en Ukraine et en importe désormais 40,4 %. C’est que ce pays serait devenu le principal « blanchisseur » du pétrole russe. Interdit d’importation en Europe, il serait transporté et transbordé clandestinement en Inde, et réexporté vers l’Europe après avoir été raffiné sur le sol indien.

M.V.

 

 


 

 

(Cet article est paru dans un dossier du journal Révolutionnaires).

 

 

Sommaire du dossier paru dans Révolutionnaires, numéro 4