Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Dans le Pas-de-Calais, les eaux montent et la colère aussi !

Ce week-end, une manifestation a rassemblé près d’un millier de personnes à Blendecques, venant des communes d’Arques, de Wizernes et d’autres villes sinistrées par cette deuxième vague d’inondations. Permis de construire en zone inondable, canaux non entretenus et pompes d’évacuation des eaux insuffisantes : cette situation n’a rien d’une fatalité. La colère visait l’incurie des pouvoirs publics et les assureurs, qui n’assument pas leurs responsabilités et ne sont toujours pas venus sur place. Les habitants ne peuvent compter que sur l’entraide entre voisins. Avec une évidence, exprimée par une belle pancarte : « Si Blendecques était une banque, on l’aurait déjà sauvé »… Autrement dit, si les gens touchés avaient été des riches, les choses se feraient beaucoup plus vite. En attendant, la population s’organise, à l’image du Soulèvement des Eaux de France et des nombreux collectifs qui sont en train de se créer.