Darmanin : ambition sans Borne et sans complexe

Macron avait comparé les manifestants contre sa réforme des retraites à des trumpistes. Mais c’était méchant pour Marine Le Pen, alors Darmanin a trouvé autre chose : ceux qui dénoncent les violences policières font du « terrorisme intellectuel d’extrême gauche ». Une justification des exactions policières qui se multiplient et servent précisément à terroriser ceux qui contestent cette réforme, comme les jeunes de Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines. Jeudi 6 avril, les élèves ont été tabassés, gazés et braqués au LBD devant le lycée qu’ils bloquaient. Mais Darmanin, premier flic de France, assume. Lui qui vise Matignon en cas de remaniement et l’Élysée en 2027 veut faire sa promo en brisant le mouvement par la force. Montrons aux flics violents et à leur patron qu’ils ne nous font pas peur, en sortant massivement dans la rue pour mettre cette réforme des retraites à la poubelle.

Partager cet article