Darmanin veut expulser de leur logement social les familles « défaillantes »

Fidèle à son « tout répressif », le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a adressé une instruction aux préfets pour systématiser l’expulsion des « délinquants » des logements sociaux, en particulier ceux condamnés dans le cadre des émeutes urbaines de juin dernier suite au meurtre de Nahel. Il leur demande de saisir systématiquement les bailleurs sociaux et la justice pour accélérer les choses. Rappelons que déjà en octobre 2022, le même Darmanin voulait « généraliser » l’expulsion des familles de délinquants de leur logement social quand elles s’étaient montrées « défaillantes ». Mettre à la rue des familles pauvres en difficulté multipliera sans doute le nombre de sans-abri et ne réglera rien aux problèmes liés à la délinquance. Mais taper sur les plus modestes (sans domicile fixe, migrants, demandeurs d’asile, chômeurs, jeunes des banlieues et des quartiers populaires) est la philosophie dominante d’un gouvernement entièrement au service des riches.

Partager cet article