Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

De nouvelles attaques anti-sociales en perspectives

La Cour des comptes vient d’annoncer qu’il faudrait faire 50 milliards d’économies supplémentaires dans le budget 2025 et que « l’effort devrait être massif ». Le rôle de cette institution est d’une manière générale de justifier à l’aide d’études chiffrées présentées comme « objectives » les sacrifices imposés aux classes populaires. Car, comme on s’en doute, c’est toujours aux mêmes que le pouvoir va demander cet « effort massif ». Pas aux milliardaires comme Bolloré ou Arnault dont les fortunes ne cessent de gonfler, ni à ceux qui placent leurs profits dans des paradis fiscaux. D’ailleurs, Pierre Moscovici, président de cette Cour des comptes, a déclaré au quotidien Les Échos que « la sphère sociale » représentait la moitié des dépenses. Il faut donc s’attendre à de nouvelles coupes dans les budgets sociaux, au détriment des hôpitaux et de l’éducation nationale, de nouvelles attaques contre les chômeurs et les retraites. Les généraux, eux, n’ont pas à s’inquiéter : le budget militaire devrait doubler d’ici 2030 jusqu’à représenter 60 milliards d’euros. À moins que la « sphère sociale » ne s’en mêle d’ici là…