Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Décathlon : à fond les profits

Le premier samedi des soldes, partout en France, dans des dizaines de magasins Décathlon, les vendeurs et vendeuses ont tombé le gilet et débrayé pour de vraies augmentations de salaire. Avec plus ou moins de succès, mais certains endroits ont formé de gros piquets de grève.

Alors que l’enseigne affiche des résultats record depuis deux ans (923 millions d’euros de bénéfices en 2022, et 806 millions de dividendes versés en 2023 en grande partie aux principaux actionnaires de la richissime famille Mulliez), les négociations annuelles obligatoires (NAO) n’ont débouché que sur une augmentation générale de 1,7 %, et un euro de plus sur les tickets-resto. Ridicule, surtout au vu de l’inflation.

Depuis des années, la direction compte sur un système de primes et sur le turnover important d’une partie des effectifs pour justifier des salaires de base au ras du smic… mais cette année, les salariés ont sorti le carton rouge !

Correspondants, 15/01/2024