Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Démagogie anti-immigrés et attaque contre les travailleurs

Gabriel Attal, ministre délégué chargé des Comptes publics, a encore sévi pour dénoncer la « fraude sociale ». Propose-t-il d’en finir avec l’évasion fiscale des milliardaires et des groupes capitalistes ? D’en finir avec les aides publiques colossales qui montent à plusieurs centaines de milliards par an pour les géants comme Total, Stellantis et bien d’autres ? Bien sûr que non. C’est contre les travailleurs, retraités qui plus est, que le gouvernement veut « renforcer les sanctions ». En bon perroquet de l’extrême droite, il pointe du doigt les travailleurs immigrés qui vivraient moins de neuf mois par an en France. Et tout son projet est de la même eau sale.