Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Des centaines de Gazouis arrêtés et brutalisés par l’armée israélienne

C’est le quotidien israélien Haaretz qui l’indique : en plus des Gazaouis détenus, humiliés, battus, torturés et exécutés à Gaza même, des centaines d’autres ont été arrêtés depuis le 7 octobre, et emprisonnés depuis des semaines dans un centre de détention du sud d’Israël, sur la base de Sde Teiman, près de Béersheva, où plusieurs d’entre eux sont morts du fait des mauvais traitements. Des photos insoutenables montrent des hommes au sol, nus, menottés, les yeux bandés, avec des numéros peints sur le dos à la peinture. De son côté, toujours selon Haaretz, « l’armée israélienne a déclaré que les prisonniers décédés étaient des terroristes et que les circonstances de leur mort… étaient en cours d’examen ». En violation de toutes les conventions internationales, Israël ne reconnait pas ces hommes – qui seraient au moins 500 – comme des prisonniers de guerre qui ont certains droits. Les qualifier indistinctement de « terroristes » ou de « combattants illégaux » permet de les déshumaniser et de donner une pseudo-légitimation au traitement infâme et inhumain dont ils sont l’objet.