Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Deux ans de guerre en Ukraine

Troupes russes hors d’Ukraine ! Droit du peuple ukrainien à disposer de lui-même ! Halte aux puissances impérialistes de l’Otan qui transforment en dollars le sang des travailleurs et des peuples !

Lundi 26 février, Emmanuel Macron a fait sursauter une bonne partie de ses alliés de l’Otan en déclarant que « l’envoi de troupes occidentales ne doit pas être exclu » en Ukraine. Le président des riches, après sa réforme des retraites pour nous faire crever au travail, voudrait-t-il nous voir crever sur des champs de bataille ? Bluff de sa part ? Hypocrisie de ses alliés ? Olaf Scholz, le chancelier allemand, a sèchement rappelé : « Il n’y aura aucune troupe au sol, aucun soldat envoyé ni par les États européens, ni par les États de l’Otan sur le territoire ukrainien », tandis que le porte-parole américain du Conseil de la sécurité nationale, John Kirby, déclarait : « Il n’y aura pas de troupes américaines sur le territoire. » Il n’empêche, Macron rappelle deux jours après : « Beaucoup de gens qui disent “jamais, jamais” aujourd’hui étaient les mêmes qui disaient “jamais des tanks, jamais des avions, jamais des missiles à longue portée” il y a deux ans. » Depuis deux ans, c’est vrai, presque toutes les lignes rouges ont été franchies dans les livraisons d’armes à l’Ukraine, les États-Unis livrent même des armes à sous-munitions, pourtant interdites par la convention d’Oslo de 2008. Poutine, lui, quelques jours plus tard a réaffirmé : « Nous aussi avons des armes capables d’atteindre des cibles sur votre territoire », évoquant à nouveau l’usage de l’arme nucléaire.

Rodomontades ou pas, le cours belliciste s’accélère, avec de nouveaux risques de déflagration au niveau mondial. Ni la Russie, ni l’Ukraine ne communiquent le nombre de morts, mais il est probable qu’il s’élève à plus de 100 000 dans les rangs de chaque armée, sans compter plus de 10 000 morts civils en Ukraine. La guerre d’annexion lancée par Poutine est une sale guerre, d’un Poutine qui dans la tradition tsariste grand-russe, voudrait garder une mainmise impérialiste sur les hommes et les richesses agricoles et industrielles d’une vaste zone. En face, ni Macron, ni Biden ne se soucient du sort du peuple ukrainien. Les « sanctions » mises en place contre la Russie ne l’ont en rien aidé, en revanche elles ont permis aux États-Unis de bien davantage exporter leurs hydrocarbures en Europe, là où c’était le gaz russe qui dominait. Du côté de la France, le Medef se frotte cyniquement les mains en espérant arracher de gros contrats de reconstruction en Ukraine. Les Macron et les Biden, qui prétendent défendre les droits des peuples, continuent à vendre des armes à l’État israélien et à Netanyahou pour la guerre génocidaire contre Gaza ! Pour les impérialistes, il s’agit de faire fonctionner à plein l’industrie de l’armement et tous les profits qui vont avec.

Alors oui, le peuple ukrainien a le droit de résister, y compris par les armes, à l’invasion militaire dont il est victime ! Mais aussi besoin de les arracher des mains de généraux et gouvernants au service de capitalistes ukrainiens du même tonneau que ceux d’en face. Oui nous défendons le droit de tous les peuples à l’autodétermination, en Palestine comme en Ukraine ! Mais la solution ne viendra certainement pas des Biden et autres Macron : au contraire ! Ceux-là transforment le sang des travailleurs en dollars. La solution ne pourra venir que de la solidarité et de la mobilisation indépendante des classes ouvrières, en Russie, en Ukraine, mais ici aussi, pour en finir avec ce système, ses guerres et ses destructions.

Aurélien Pérenna

 

 


 

 
Cet article est paru dans Révolutionnaires numéro 11, mars 2023, avec d’autres articles sur l’Ukraine.

Articles sur la guerre en Ukraine paru dans Révolutionnaires numéro 11

 

 


 

Lire aussi le dossier complet paru en février 2024 sur notre site.