Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Écosse : où est passé l’argent ?

L’ex-dirigeante indépendantiste écossaise, Nicola Sturgeon, qui a démissionné de son poste de Première ministre en février, a été arrêtée, dans le cadre d’une enquête sur le financement de son parti politique, le Parti nationaliste écossais (SNP). La police écossaise cherche à déterminer ce qu’il est advenu des dons de 600 000 livres sterling (701 000 euros) collectés pour financer un nouveau référendum d’indépendance, et qui, au lieu d’être bloqués à cet usage, auraient été utilisés autrement. Depuis lors le projet de référendum est dans l’impasse face au rejet de Londres. Des perquisitions ont été effectuées au domicile de Nicola Sturgeon, et au siège du SNP à Édimbourg, Début avril, l’époux de Nicola Sturgeon, Peter Murrell, qui était jusqu’à la mi-mars directeur général du SNP, a été arrêté dans le cadre de cette enquête, avant d’être remis en liberté. Les médias ont aussi évoqué des prêts douteux liés au SNP. Ce n’est pas la première fois que des politiciens bourgeois prennent leur aise avec l’argent qu’ils collectent. Et l’Écosse ne fait pas exception.