Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Éducation nationale : mieux vaut être catholique que musulman

Pratiquement chaque jour apporte son nouveau lot de révélations sur les pratiques du groupe scolaire catholique Stanislas de Paris (sexisme, non-mixité, propagande anti-LGBT et anti-IVG, catéchisme obligatoire). Des pratiques connues depuis des mois par les différents ministres de l’Éducation nationale qui, non seulement ne sont pas intervenus, mais ont mis sous le coude les rapports accablants de leurs inspecteurs. Par contre, les choses ont été beaucoup plus expéditives pour le lycée musulman Averroès de Lille, lui aussi sous contrat. En décembre, le préfet a envoyé une lettre recommandée à la direction de l’établissement pour annuler sa convention avec l’État en mettant en avant des « manquements » et des contenus pédagogiques « hostiles à la République » comme des livres de la bibliothèque qui auraient servi de support au cours d’éthique musulmane. Une décision aussitôt attaquée par la direction de l’établissement et les parents d’élèves devant le tribunal administratif. Dans un cas, on met des gants pour s’en prendre à un établissement catholique, dans l’autre on tape sans vergogne sur un établissement musulman. C’est dans l’air du temps et c’est bien vu du pouvoir. Une façon simple de régler le problème : imposer un enseignement public, laïc et obligatoire pour tous.