Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Éducation prioritaire : Macron continue son blabla

À l’occasion de son déplacement à Marseille, Emmanuel Macron a annoncé la généralisation de l’accueil garanti de 8 à 18 heures dans tous les collèges du Réseau d’éducation prioritaire. Raison officielle de cette annonce : « L’inégalité scolaire se crée dans ces temps où l’enfant est renvoyé chez lui. » Fort bien. Mais va-t-on recruter des enseignants supplémentaires pour accueillir ces enfants en dehors des cours, prévoir des crédits pour des équipements adéquats, organiser une concertation avec les parents et le personnel de l’Éducation nationale ? De tout cela pas un mot. Le Président ne s’abaisse pas à discuter ce genre de détails triviaux. On prête à Napoléon la formule : « On s’avance et puis on voit. » Macron, lui, s’avance beaucoup, mais après on ne voit jamais rien.