Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Espagne : le patron du foot démissionne

Après s’être accroché bec et ongles à son poste de président de la Fédération royale espagnole de football, Luis Rubiales a finalement été contraint de démissionner. Dans la tourmente pour avoir embrassé de force l’internationale espagnole Jenni Hermoso, le soir de la finale de la Coupe mondiale féminine de football, Rubiales avait d’abord parlé d’un geste consenti, puis insulté ses critiques avant de tenter de minimiser les choses. Il avait été suspendu par la Fédération nationale et faisait l’objet de plusieurs plaintes. Il a finalement cédé aux pressions nationales et internationales. On ne sait pas si cette affaire fera reculer le machisme dans les milieux sportifs (et pas seulement dans le football), mais il est certain qu’à l’avenir un comportement ouvertement sexiste sera de moins en moins toléré en public… et pas seulement par les femmes.