États-Unis : 37 nouvelles inculpations pour Donald Trump

Dans l’affaire de la gestion par Donald Trump des archives de la Maison Blanche, qu’il avait illégalement emportées en quittant la Présidence, l’acte d’inculpation comporte 37 chefs d’accusation, dont ceux de « rétention illégale d’informations portant sur la sécurité nationale », d’« entrave à la justice » et de « faux témoignage ». Quelque temps auparavant il avait été inculpé à New York, dans une affaire différente de « fraudes fiscales ». Avec son culot habituel le milliardaire républicain a d’emblée écarté l’idée qu’il pourrait jeter l’éponge dans sa campagne de reconquête de la présidence, face aux inculpations dont il fait l’objet, préférant plutôt en attribuer la faute à des adversaires politiques « corrompus » désireux de fausser les élections. Et une lutte de vitesse est engagé entre les procureurs, qui voudraient le juger avant les présidentielles de novembre 2024, et Trump qui, s’il était réélu, pourrait alors décider de se gracier lui-même. Mais au delà de ces péripéties toute l’affaire illustre ce que disait en son temps le légendaire boxeur afro-américain Mohammed Ali : « Aux États-Unis si vous avez plusieurs dizaines de millions de dollars sur votre compte bancaire, vous avez peu de chances d’aller en prison ».

Partager cet article