Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

États-Unis : nouvelle vente d’armes d’urgence à Israël sans passer par le Congrès

Le gouvernement américain vient d’approuver une nouvelle vente d’armes à Israël pour un montant de 133,4 millions d’euros sans demander l’autorisation du Congrès comme c’est habituellement le cas pour les transferts d’armes vers des pays étrangers. Alors que le massacre des civils palestiniens de la bande de Gaza continue à un rythme toujours plus élevé, le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, a justifié l’approbation immédiate du transfert par « l’urgence des besoins défensifs » du gouvernement Netanyahou. C’est la seconde fois ce mois-ci que l’administration Biden donne son feu vert à un transfert de matériel militaire vers Israël sans consulter l’organe législatif. Le 9 décembre, soit moins de vingt-quatre heures après avoir posé son veto à une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies exigeant un cessez-le-feu humanitaire, Washington avait déjà autorisé la vente en « procédure d’urgence » de près de 14 000 obus de chars à l’armée israélienne. Pour l’impérialisme américain, l’urgence absolue est donc de soutenir les massacres de l’occupant sioniste tout en faisant mine de demander à Tel Aviv de protéger les populations civiles. Un cynisme et une hypocrisie qui ne trompent plus grand monde.