Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Étudiantes, étudiants : mettons fin à la précarité grandissante et à la sélection à la fac !

L’Unef, le syndicat étudiant, vient de publier son enquête annuelle sur l’évolution du niveau de vie des étudiants et étudiantes. En 2023, le coût de la vie étudiante a augmenté, en moyenne, de 6,47 %, ce qui correspond à une hausse des dépenses de 594,67 euros sur le budget annuel, soit une augmentation de 49,56 euros par mois. D’après cette enquête, la précarité étudiante aurait augmenté de 25,51 % depuis 2017. C’est la conséquence de l’inflation qui frappe les classes populaires, ainsi que des politiques de suppression d’aides sociales, comme la baisse des APL, le gel des bourses et l’arrêt des constructions de logements Crous. Pendant que les milliardaires se gavent, l’inflation et les politiques antisociales plongent les jeunes issus des milieux populaires dans la galère !

Le gouvernement fait mine de s’en soucier mais œuvre pour exclure ces mêmes jeunes des universités. En témoigne sa politique d’accès aux études supérieures : il annonce que « seulement » 77 000 candidats et candidates n’avaient pas eu de proposition d’inscription en juillet sur Parcoursup. Ce chiffre est trompeur, car il ne prend pas en compte les propositions bidon qui ne correspondent pas aux choix des candidats et des candidates. Il ne calcule pas non plus celles et ceux qui ont quitté la plateforme en cours de route. À titre d’exemple, l’année dernière à la clôture de Parcoursup, ce sont 295 738 personnes sur 936 000 qui n’avaient pas eu d’affectation !

La jeunesse va devoir se battre, comme elle a su le faire lors du mouvement contre la réforme des retraites ! Elle va devoir s’organiser, comme le fait depuis cet été le collectif des sans-facs Île-de-France qui se regroupe pour exiger une place à la fac pour toutes et tous. Le NPA Jeunes sera aux côtés de la jeunesse dans ses luttes à venir ! Le capitalisme ne nous offre aucun avenir, nous avons tout intérêt à le combattre, pour le renverser et construire une autre société !

 

 

(Article paru dans Révolutionnaires numéro 4, septembre 2023..)