Fonds Marianne : Marlène Schiappa sur la sellette

La secrétaire d’État à l’Économie sociale et solidaire, Marlène Schiappa, a été entendue, par une commission d’enquête du Sénat pour clarifier son rôle dans la gestion controversée du Fonds Marianne qu’elle a lancé en avril 2021 pour lutter contre le « séparatisme islamique » , six mois après l’assassinat de Samuel Paty. Mais en réalité les 2,5 millions du fond ont surtout servi à financer des « associations amies », supposées « défendre les valeurs de la République», mais qui les ont largement utilisés pour s’autofinancer quand elles ne s’en prenaient pas à des personnalités de gauche supposées « complaisantes » à l’égard de l’islamisme radical. Dans cette histoire le véritable scandale est d’utiliser les deniers publics pour mener une campagne anti-islam en tentant de concurrencer l’extrême droite sur son propre terrain et en séduisant ses électeurs.

Partager cet article