Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Gaza : ces enfants qu’on assassine

L’Unicef, le Fonds des Nations unies pour l’enfance, tire la sonnette d’alarme sur le sort des milliers d’enfants palestiniens tués, blessés ou disparus depuis le début du conflit. « L’inaction de ceux qui ont de l’influence permet l’assassinat d’enfants », a accusé le porte-parole de l’Unicef, James Elder, depuis l’hôpital Nasser de Gaza, dans une vidéo partagée sur son compte X. De son côté, la directrice générale de l’association, Catherine Russel a déclaré : « La bande de Gaza est de nouveau l’endroit le plus dangereux au monde pour être un enfant », en rappelant qu’avant la trêve, « plus de 5 300 enfants palestiniens auraient été tués dans 48 jours de bombardement incessant… Un chiffre qui ne comprend pas beaucoup d’enfants toujours portés disparus et présumés enterrés sous les décombres ». Et ceux qui, comme Biden et Macron, appuient Israël dans cette sale guerre sont complices de ces crimes.