Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Gaza de nouveau sous les bombes

Israël a repris ses bombardements intensifs sur la bande de Gaza après la fin de la brève, les deux parties s’accusant mutuellement de l’avoir violée. Cela a été l’occasion pour Washington de prétendre que ses diplomates n’avaient pas ménagé leurs efforts pour la prolonger, sans succès. Mais cela est de l’hypocrisie à l’état pur, destinée surtout à faire croire que tout en soutenant l’État sioniste l’impérialisme américain fait son possible pour parvenir à une issue pacifique. Une posture supposée réduire l’hostilité d’une grande partie de l’opinion mondiale à l’égard des États-Unis, considérés avec raison comme complices des crimes israéliens. Si Biden avait voulu sérieusement maintenir la brève il lui suffisait de décider d’arrêter immédiatement de fournir des armes à l’État sioniste. Rappelons que sans ces livraisons d’armes quotidiennes un dispositif comme « le Dôme d’acier », le système de défense aérienne israélien, ne tiendrait pas plus de trois jours. C’est d’ailleurs pourquoi Israël reste l’allié le plus sûr du monde impérialiste au Moyen-Orient.