Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Gaza et la Cour de justice internationale : beaucoup de bruit pour pas grand-chose

La Cour de justice internationale, la plus haute juridiction de l’ONU, a ordonné à Israël de « prévenir et punir » l’incitation au « génocide », suite à la saisie de la juridiction par l’Afrique du Sud. Mais alors que ce pays exigeait l’arrêt immédiat de la campagne de l’armée israélienne dans la bande de Gaza, où plus de 26 000 personnes ont déjà été tuées depuis le début du conflit, la Cour n’a rien dit à ce sujet. Mais, quelles que soient les résolutions de l’ONU, Israël continue son carnage affirmant, contre toute évidence, que son armée fait tout pour épargner les victimes civiles. De son côté Josep Borrell, le chef de la diplomatie européenne, et la Commission européenne ont indiqué dans un communiqué commun, qu’ils attendaient d’Israël « la mise en œuvre complète, immédiate et effective » des décisions de la Cour. Et que fera l’Union européenne si l’État sioniste ne s’exécute pas, comme c’est probable ? Rien, comme d’habitude !