Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Gaza : l’armée israélienne détruit aussi les maisons et ravage les terres arables

Le dernier bilan de la guerre fait état de 18 787 Palestiniens tués depuis le début des combats alors que 50 897 personnes ont été blessées. Mais les troupes israéliennes ne se contentent pas de massacrer la population. Environ 50 000 habitations ont été détruites ou endommagées, soit 40 % du total. Un véritable « domicide ». De plus 22 % des terres arables ont été ravagées. Ces terres, dédiées à l’agriculture et au maraîchage, représentent 25 % du territoire gazaoui où s’est développée une agriculture semi-urbaine. Leur destruction est une perte vitale pour les habitants. À partir d’images satellite, la rédaction des Observateurs de France 24 et l’ONG Human Rights Watch ont pu identifier nombre de terrains agricoles qui ont été détruits par le passage de blindés et de bulldozers. Parmi eux des serres, des oliveraies et des champs. Tout est fait sciemment par Israël pour que la vie devienne impossible après la fin du conflit. Car comme l’a déclaré le ministre de la Défense israélien, le général Yoav Gallant : « Nous combattons des animaux et nous agissons en conséquence. » Un racisme débridé qui est devenu depuis longtemps la marque de fabrique du gouvernement Netanyahou.