Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Gaza : payer pour avoir la vie sauve

Chaque jour des dizaines de milliers de Palestiniens se massent au poste frontière de Rafah pour tenter de fuir les bombardements israéliens, sortir de la bande de Gaza et trouver refuge en Égypte. Ce qui semble impossible puisque la frontière est fermée… sauf si vous êtes prêts à payer entre 8 000 et 10 000 dollars (7 350 et 9 200 euros). Car, avec la complicité de certains hauts dignitaires du régime égyptien, un système de pots-de-vin a été mis en place qui, via de pseudo « agences de voyage », permet à ceux qui en ont les moyens de franchir le poste frontière. Ce que nient fermement les autorités du Caire mais qui est confirmé par plusieurs témoignages recueillis notamment par le quotidien israélien Haaretz et Le Soir de Bruxelles. Un moyen peu ragoûtant de spéculer sur la détresse humaine.