Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Grenoble : la cour d’appel se penche sur la discrimination sexuelle

Onze salariées de STMicroelectronics se battent depuis des années contre la discrimination sexuelle dont elles sont victimes de la part de leur patron avec, comme conséquence, des pertes que cela leur a fait subir dans l’évolution de leurs salaires et de leurs carrières. Leur affaire vient d’être examinée par la Cour d’appel. C’est un peu le combat de David contre Goliath puisqu’elles affrontent un leader mondial des semiconducteurs qui au premier trimestre de cette année a enregistré un chiffre d’affaires net de 4,25 milliards de dollars (3.9 milliards d’euros), une marge brute de 49,7 %, et une marge d’exploitation de 28,3 %. Mais, malgré les pressions, elles ne baissent pas les bras et continuent à se battre.