Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Grève des agents de sécurité : pas question de devenir des « zombies »

Au CHU de Montpellier, les agents de sécurité doivent travailler depuis trois mois avec des plannings qui alternent journées et nuits. Ils ont décidé de faire grève le 12 mars, malgré les menaces. Ceux qui sont en CDD ont été menacés que leur contrat ne serait pas reconduit : un chef aurait dit : « Vous n’aurez plus qu’à aller bosser chez Gifi si vous faites grève. » Ces conditions de salaire et de travail à Montpellier sont les mêmes que celles que connaissent beaucoup d’agents de sécurité d’autres établissements de santé. Ceux de Montpellier ont compris que pour se faire respecter, leur véritable arme, c’est la grève.