Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Hôpitaux de Paris : on ne va pas finir par enfiler des bonnets de bain, si ?

Les Jeux olympiques approchent et rien n’est prêt dans les hôpitaux, ou presque. On s’attend à avoir jusqu’à 15 millions de touristes, 15 000 athlètes et 40 000 représentants des médias, soit 150 000 personnes par jour, et donc 150 passages aux urgences par jour d’après l’AP-HP (ensemble des hôpitaux publics parisiens). À part proposer des primes inégales et incertaines et obliger le personnel à sacrifier une partie de ses vacances, l’AP-HP ne propose ni d’ouvrir des lits supplémentaires ni d’embaucher pour ces JO. Aux JO il y a des épreuves de natation, mais, pour le personnel, la direction des hôpitaux ne prévoit que des épreuves de nage coulée. Nous retrouver au fond du bassin, non merci !